avec Eva-Maria GEIGL, paleogénéticienne de l’institut Jacques Monod (CNRS), biologiste moléculaire et chimiste de formation, Travaille sur l’ADN depuis 25 ans. Le 8 janvier, une étude révèle que pour une meilleure réussite des analyses paléogénétiques, les ossements archéologiques et paléontologiques doivent être traités comme des échantillons biologiques pendant et après leur prélèvement. Cette découverte implique une nouvelle méthodologie de prélèvement, de traitement et de conservation des fossiles. en partenariat avec le magazine Science & Vie avec Philippe CHAMBON, rédacteur en chef adjoint.

invité(s)

Brigitte PROUST

chimiste et Professeur de chimie en classe préparatoire### programmation musicale

Katie MELUA

Shy boy label: Dramatico### CHRISTOPHE

Les mots bleus label: Motors### OASIS

Wonderwall label: Sony### RIKE

Oublie moi label: On Music

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.