Les plantes sont omniprésentes mais nous les connaissons mal. Pour pallier à cette lacune, Mathieu Vidard reçoit Jacques Tassin, chercheur en écologie végétale au Cirad et Gilles Clément, Ingénieur horticole, paysagiste, écrivain et jardinier. Ces deux personnalités sont également auteurs d’ouvrages sur le sujet.

 Un enfant en costume d'escargot fait maison caresse une feuille dans le jardin
Un enfant en costume d'escargot fait maison caresse une feuille dans le jardin © Getty / Jodie Griggs

Comme les hommes et les animaux, les plantes communiquent entre elles, ont une sensibilité, une intelligence, une mémoire ; on parle même de neurobiologie des plantes !

Mais elles nous sont inconnues et font partie du sous-règne végétal puisqu'on pensait encore il y apeu qu'elles n'avaient qu'une vie métabolique. Petit à petit, les sciences modernes font descendre l’homme de son piédestal et les plantes semblent être considérées au même niveau que le monde animal.

Dans le contexte économique et du réchauffement climatique, comment penser le végétal ?

Apres l’éthique animale, l’éthique végétale pour reconsidérer les plantes qui sont une altérité vivante omniprésente mais hors de notre portée.

► Réécouter au sujet des animaux Frans de Waal, invité de Mathieu Vidard il y a quelques jours

Mathieu Vidard reçoit Jacques Tassin, chercheur en écologie végétale au Cirad et auteur du livre À quoi pensent les plantes et Gilles Clément, Ingénieur horticole, paysagiste, écrivain, jardinier, enseigne à l’École Nationale Supérieure du Paysage à Versailles (ENSP) et auteur de Paysages, jardins et génie naturel.

Les invités
  • Gilles ClémentIngénieur horticole, paysagiste et jardinier
  • Jacques Tassinécologue au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD), à Montpellier
L'équipe