Une course de nano-voiture, un concours d'inventeurs et des ondes magnétiques au menu du Club de la Tête au Carré

Dans le Club de ce vendredi, un course de nano-voiture sur une piste en or, l’exposition aux ondes électromagnétiques.

le physicien Christian Joachim est le directeur de course de La Nanocar Race, une course organisée par le CNRS et retransmise en direct sur You Tube, durant laquelle des machines, constituées de quelques centaines d'atomes seulement, vont s'affronter pendant 36 h sur une piste en or 50 000 fois plus fine que l'épaisseur d'un trait de stylo bille ! C’est la première course de molécules-voitures qui sera retransmise en direct sur le site de Nanocar-race les 28 et 29 avril à Toulouse à partir de 10h45 .

Le concours d'inventeurs du CEA

Pour la deuxième fois, les inventeurs du CEA Cadarache ont relevé le défi d’expliquer leur invention en 3 minutes chrono devant un public composé des salariés du centre d’une part et d’un jury d’experts internationaux d’autre part.

A l’issu des 16 présentations, 133 personnes dans le public ont voté pour leurs coups de cœur :

David Pignol - Directeur de recherche au CEA, dirige un laboratoire de microbiologie. Premier prix du public. Son invention: utiliser des bactéries magnéto-tactiques pour détecter les métaux lourds des eaux polluées.

Daniel Garcia - Ingénieur chercheur en biologie au laboratoire de bio-énergétique cellulaire du CEA. Second prix du jury d’experts. Son innovation concerne également des bactéries qui nettoient les effluents phytosanitaires agricoles (pesticides).

Olivier Braillard - Ingénieur au CEA expert en thermique et thermo-hydrolique. Premier prix du jury d’experts pour le capteur Coefh qui mesure le coefficient d’échange de chaleur qui agit sur les matériaux.

Christian Colin - Ingénieur de recherche en sciences des matériaux. Second prix du public pour le connecteur à double enveloppe qui sera très utile au futur réacteur de recherche Jules Horowitz.

Les ondes électromagnétiques alimentent les débats

Depuis plus de dix ans, la maîtrise de l’exposition aux ondes électromagnétiques et en particulier aux radiofréquences alimente de nombreux débats, souvent passionnés. L’analyse des rapports et publications scientifiques parus sur le sujet montre que les chercheurs étudient surtout le possible impact des téléphones portables sur notre santé. Dans le même temps, d'après ce qui est publié dans la presse, le public se préoccupe essentiellement des antennes relais. Reste que le téléphone mobile et plus généralement les systèmes de communication sans fil sont utilisés en masse, et qu'ils ont bouleversé notre manière de communiquer et de travailler, dans le monde entier. avec Joe Wiart titulaire de la chaire Telecom Paris Tech qui s’occupe de la caractérisation et modélisation de l’exposition aux ondes électromagnétiques et Aline Richard, Rc du site The Conversation

Programmation musicale
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.