Environ 27% des côtes françaises métropolitaines sont en érosion et leur vulnérabilité s’accroît au fil du temps.

Plage à Saint Malo
Plage à Saint Malo © Getty / Philippe LEJEANVRE

Estuaires, falaises et plages de sable... La France compte trois types d’environnements littoraux qui ont chacun leur morphologie et leur évolution propre. Sous l'action du vent, des vagues, des tempêtes... mais aussi des interventions humaines, ces littoraux s'érodent. Si certains milieux, comme les falaises d'Etretat, évoluent peu à l'échelle humaine, d'autres zones sont plus sensibles comme la plage de Wissant dans le Nord Pas de Calais qui recule de plusieurs mètres par an. 

La construction de digues, enrochements et autres protections en dur permettent de fixer le trait de côte à court terme mais ils ont également des effets négatifs. Face au changement climatique et à l’élévation du niveau des mers qui va accentuer les problèmes, des méthodes plus douces ainsi que la relocalisation des biens et des personnes risquent de s’imposer en de nombreux endroits.

Les invités : 

Christophe Delacourt, Géophysicien à l'Université de Brest, en charge des Observatoires du littoral pour le CNRS

Stéphane Costa, Géographe à l’Université de Caen, Président du Conseil scientifique de la stratégie nationale de la gestion du trait de côte 

Le documentaire du CNRS Entre mer et terre, à voir en ligne, illustre comment les scientifiques tentent de comprendre les mécanismes qui régissent l’évolution du trait de côte, observée sur le long terme.

Plus d'informations sur le site du Service national d'observation Dynalit

Programmation musicale
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.