L'archéologie a été "le fil conducteur, la passion dévoreuse d’années et d’énergie, source de joies et d’épreuves, exaltante et parfois décourageante " de Jean Guilaine, archéologue et protohistorien spécialiste du Néolithique.

Jean Guilaine
Jean Guilaine © ©Jean Belondrade

C’est l’archéologie qui résume presque toute mon existence.

Dans son tout dernier livre Mémoires d’un protohistorien. La traversée des âges, l'archéologue et protohistorien Jean Guilaine nous invite à traverser les dizaines de millénaires du Néolithique et les décennies de sa vie avec l'archéologie comme passion première.

Un père féru d'Histoire, des enseignants remarquables et une vocation naissante pour l’archéologie. Collégien, il s'intéressait à des termes comme « Moustérien, Aurignacien, Solutréen, Magdalénien… » des termes vus dans ses lectures et  il se promettait un jour d’en savoir plus ! C'est en allant voir les restes d’un cimetière d’époque romaine tardive qu’il fit par hasard sa toute première découverte : un gisement néolithique avec « des précieux silex, des outils fabriqués des millénaires auparavant ». À 19 ans il écrit son premier article sur le Néolithique de l’Aude dans le Bulletin de la Société préhistorique française et à 21 ans il postule également au CNRS où il deviendra un archéologue professionnel et un protohistorien qui va « fouiller » les terrains .

Le Néolithique ouest méditerranéen sera un de ses sujets d’étude avec le Campaniforme. Jean Guilaine avait la chance d'être au cœur d’une région où l’archéologie du Néolithique et de l’Age du Bronze était en jachère, entre Méditerranée et Garonne moyenne. Ces périodes longtemps minorées, qui virent le développement des premières civilisations agricoles et qui constituaient un thème à défricher commençaient à présenter un intérêt aux yeux des « patrons » de la discipline. La Protohistoire qui est ce stade de l’évolution des sociétés qui prend place entre le temps très long du Paléolithique (celui des chasseurs –collecteurs) et celui des civilisations classiques de l’Antiquité retenait enfin l’attention.

Entretien avec Jean Guilaine, protohistorien et archéologue spécialiste du Néolithique et de l'Age du bronze,professeur émérite au Collège de France, directeur d'études à l'EHESS et membre de l'Institut. Il est considéré comme l'un des plus grands spécialistes du néolithique. Son tout dernier livre est Mémoires d'un proto-historien. La traversée des âges. Il a également publié Les Chemins de la protohistoire" et La Seconde Naissance de l'Homme.

Les invités
  • Jean GuilaineProfesseur honoraire d'archéologie au Collège de France
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.