En 1964, l'INSERM vit le jour. Cet institut avait pour tâche de développer la recherche fondamentale en science médicale et celles du vivant. 50 après sa création, le livre "au cœur du vivant" (éditions du cherche midi) retrace son histoire

les 50 ans de l'INSERM
les 50 ans de l'INSERM © Créative Commons

L'émission

C'est dans un contexte particulier, signature du traité de Rome, essai de la première bombe atomique fin de la guerre d'Algérie, avancées technologiques et scientifiques majeures, que naît le 18 juillet 1964 l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médical (INSERM). Descendant de l'Institut National de l'Hygiène (INH), l'INSERM est chargé de tenir le Gouvernement au courant de l'état sanitaire du pays et de donner une impulsion à la recherche fondamentale en sciences du vivant et en médecine.

Pourquoi l'INSERM ? Quelles sont les grandes avancées médicales qui ont marqué son existence ? Quels grands changements, mutations sont intervenus pendant son histoire ?

Avec Pascal Griset, professeur d'histoire contemporaine à l'Université Paris-Sorbonne, co-auteur du livre Au cœur du vivant (Cherche Midi, 2014), qui retrace 50 ans histoire de recherches dans de larges domaines des sciences.

Et André Syrota, Président-Directeur Général de l'INSERM depuis mars 2009, il est égalment professeur de médecine.

Pour aller plus loin

Le livreAu coeur du vivant, édité au Cherche Midi, ainsi que le site de l'histoire de l'INSERM.

Le Professeur André Syrota revient sur les grandes étapes de la construction de l'Inserm, devenu en quelques décennies, le premier organisme de recherche biomédicale en Europe :

A la sortie du studio

Résumé des échanges sur Twitter

Retrouvez La tête au carré

<img src="https://www.franceinter.fr/s3/cruiser-production/2013/11/c2307ded-494a-11e3-b517-782bcb6744eb/640_dossier.jpg" alt="Dossier01" width="640" height="59" />
Dossier01 © cc axel VF / axel Villard Faure

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.