A l’exception de certains cas particuliers, chacun d’entre nous est capable de reconnaître et de mémoriser des centaines de visages. Mais quel est le processus cognitif à l’œuvre ?

Comment le cerveau fait-il pour reconnaître les visages ?
Comment le cerveau fait-il pour reconnaître les visages ? © Getty / John Lund

Que se passe-t-il exactement dans notre cerveau quand nous observons un visage pour que nous puissions savoir en quelques fractions de secondes s’il fait partie de nos connaissances ? 

Nous ne sommes pas tous égaux quand il s’agit d’identifier une personne à partir de son visage. Certaines personnes particulièrement douées sont appelées "super physionomistes", alors qu'à l'inverse d'autres souffrent de "prosopagnosie", un trouble de la reconnaissance et de la mémorisation des visages. 

En étudiant les mécanismes de ce trouble, des neuroscientifiques étudient la façon dont notre cerveau traite les visages. Quelles sont les aires cérébrales et les cellules nerveuses impliquées ? 

Beaucoup de recherches sont également menées sur la capacité de reconnaissance faciale chez les bébés. Les études ont montré que le bébé a une préférence pour les visages, par rapport à d’autres types de stimuli.  

Selon quels phénomènes, dès le plus jeune âge, le visage prend-il une telle importance ? Sommes-nous programmés génétiquement à reconnaître les visages ou est-ce lié à un apprentissage ? 

En partenariat avec Cerveau et Psycho

Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.