François Aubel du "Figaro" et Bernard Genies de "L’Obs" nous livrent leurs ressentis sur "Enfers et fantômes d’Asie", une exposition à découvrir jusqu’au 15 juillet au musée du Quai Branly-Jacques Chirac, à Paris.

Masque funéraire à Bali, Indonésie
Masque funéraire à Bali, Indonésie © Getty / Robert Harding Productions / robertharding

Le musée du quai Branly-Jacques Chirac propose de plonger dans l’imaginaire d’Asie orientale et du Sud-Est, hanté depuis des siècles par la figure du fantôme. L'univers de l'épouvante se transmet à travers différentes productions culturelles, se jouant des époques et des supports artistiques. 

L’exposition se concentre sur la Chine, la Thaïlande et le Japon pour nous donner à voir l’omniprésence des fantômes d’Asie dans les traditions orales, le théâtre, la littérature, le cinéma et la bande dessinée. Une façon de nous faire découvrir les représentations et l’organisation des enfers, les différents fantômes célèbres mais aussi les techniques pour s’en protéger...

Coup de cœur des critiques 

Les critiques nous donnent leurs coups de cœurs de la semaine.

  • Coup de cœur de François Aubel : Le film islandais Woman at War de Benedikt Erlingsson, en salle depuis le 4 juillet
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.