Elisabeth Philippe de 'L’Obs" et Bertrand de Saint Vincent du "Figaro" donnent leur avis sur l’exposition numérique « Au-delà des limites » du collectif japonais Teamlab à découvrir à la Villette jusqu’au 9 septembre

Elisabeth Philippe et Bertrand de Saint Vincent estiment que le seul atout de l’exposition « Au-delà des limites » est d’être bien ancré dans son époque. Nos critiquent considèrent que cette exposition numérique tourne vite en rond, une fois que l’on a compris la technologie utilisée pour nous immerger au milieu des œuvres projetées au sol, au mur et au plafond. 

L’exposition « Au-delà des limites »

Originaire du Japon et formé en 2001, le collectif protéiforme teamLab a fait du digital son credo. Il présente à La Villette sa première exposition monographique en France, par-delà les frontières de l’art, de la science, de la technologie et du créatif.

Dans cette installation immersive et interactive, les visiteurs sont entourés d’images à 360° sorties tout droit de l’imaginaire de teamLab. D’inspiration à la fois électronique et organique, les tableaux évoluent en fonction des déplacements et des mouvements des visiteurs. L’exposition devient elle-même un organisme numérique vivant qui produit sans cesse de nouvelles images en rupture totale avec notre quotidien, pour un dépaysement onirique. 

L'exposition "Au-delà des limites" est à retrouver  à la Villette jusqu'au 9 septembre. 

Coup de cœur des critiques 

  • Le coup de coeur de Elisabeth Philippe : Daimler s'en va (Ed. Galliamrd) de Frédéric Berthet réédité en livre poche, en librairie depuis le 24 mai 2018.
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.