"Merveille du siècle" selon Balzac, le diorama est une révolution optique trop méconnue, où règne la mise en scène. Le palais de Tokyo y consacre une exposition à voir tout l'été.

L'exposition "Dioramas" au Palais de Tokyo à Paris. Photo de Richard Barnes, Man With Buffalo, 2007.
L'exposition "Dioramas" au Palais de Tokyo à Paris. Photo de Richard Barnes, Man With Buffalo, 2007. © Photographie. Courtesy de l’artiste

Vous ne savez pas quoi visiter ce week-end ? Eh bien la tribune des critiques est là pour vous aider, en détaillant "Dioramas", l'exposition inspirante du Palais de Tokyo. Avec François Aubel (Le Figaro) et Bernard Genies (L'Obs).

Dans sa Lettre à sa sœur Laure (1822), Honoré de Balzac qualifiait le diorama, cette mise en situation d'une scène historique, naturaliste ou encore géologique, de "Merveille du siècle". Le Palais de Tokyo nous invite à découvrir cette source d'inspiration inattendue jusqu'au 10 septembre.

Bien plus qu'une simple innovation dans les techniques de mise en scène des expositions, les dioramas sont des objets d'inspiration pour des artistes majeurs du XXème et du XXIème siècle, tout comme des évocations du passage du temps, ainsi que les prémices de l'art de la lumière en mouvement : le cinéma.

► EN SAVOIR PLUS | "Dioramas" - Palais de Tokyo

Les coups de cœur des critiques

  • Le recueil "Nouvelles" de William Faulkner - Le coup de cœur de Bernard Genies

Présentation de la collection la Pléiade : "Pour la première fois, toutes les nouvelles de Faulkner – une centaine d’histoires, dont quelques-unes étaient toujours inédites en français – se trouvent réunies en un volume"

►►► EN SAVOIR PLUS | "Nouvelles" - Bibliothèque de la Pléiade

  • Le documentaire "Peggy Guggenheim, la collectionneuse" - Le coup de cœur de François Aubel

La réalisatrice Lisa Immordino Vreeland retrace la vie extraordinaire de la plus grande collectionneuse d'art moderne : Peggy Guggenheim.

►►► Pour aller plus loin : Lisa Immordino Vreeland sur France Culture

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.