En élargissant le concept de “zone habitable” des chercheurs écossais suggèrent que des les hautes couches atmosphérique des naine brunes sont propice à la vie microbienne.

Et si la vie ailleur dans l’univers était atmosphérique et aérienne… ? En élargissant le concepte déjà très flou de “zone habitable” des chercheurs écossais suggère que des formes de vie aériennes et pourrait exister dans les hautes couches atmosphérique des naine brunes : des objets stellaire massifs à mis-chemin entre planète et étoile…

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.