Des signaux très étranges provenant d’amas de galaxies lointaines : nouvel indice pour les chercheurs qui traquent depuis des décennies cette matière noire aussi invisible qu’indispensable dans l’univers… Une enquête à la Sherklock Holmes.

Depuis 2014, une raie d’émission mystérieuse intrigue les astrophysiciens.

Ils l’ont d’abord observée vers l’amas de Persée, puis vers d’autres amas de galaxies, grâce aux satellites spatiaux Chandra de la NASA et XMM-Newton de l'Agence spatiale européenne (ESA). Puis, c'est l'instrument japonais Hitomo, qui, avant de défaillir en 2016, a de nouveau pu observer ce phénomène.

Ces observations encore incomprises viennent d’être publiées dans Physical Review. Des résultats qui seront « soit extrêmement importants, soit un raté total »  selon le premier auteur de cette étude Joseph Conlon, chercheur à l’Université d’Oxford.

Avec Alain Riazuelo, astrophysicien à l'Institut d'Astrophysique de Paris et spécialiste de cosmologie.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.