Une équipe de scientifiques travaille sur les effets de l’altitude sur le corps humain à la Rinconada, la ville la plus haute de monde, qui culmine à 5300 m.

Pallaqueras Women digging the waste extracted from the mine...
Pallaqueras Women digging the waste extracted from the mine... © Getty / SOPA Images / Contributeur

A la tête de l’ « expédition 5300, Samuel Vergès , responsable de l’équipe du laboratoire hypoxie-physiopathologie de l’Université Grenoble-Alpes  et son équipe étudient  pendant un mois  au Pérou, les adaptations exceptionnelles des habitants au manque d’oxygène  avec un programme très précis : une semaine d’étude des populations à moindre altitude, pour pouvoir les comparer aux habitants de la Rinconada ;  une semaine à Lima (au  niveau de la mer), une à 3800 m (beaucoup de gens y habitent sans trop de problème de santé) et 15 derniers jours à la Rinconada à  5300 mètres. 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.