Des recherches de pointe en chimie laisse penser que l'Uranium contenu dans les anciens sites d'extraction pourrait persister dans la matière organique même après une curation.

Des recherches de pointe en chimie laisse penser que l'Uranium contenu dans les anciens sites d'extraction pourrait  persister dans la matière organique même après une curation.
Des recherches de pointe en chimie laisse penser que l'Uranium contenu dans les anciens sites d'extraction pourrait persister dans la matière organique même après une curation. © Getty / martinwimmer

Une interview de Arnaud Martin Garin, géochimistes et ingénieur d’étude à l’Institut français de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.