Pour la première fois une équipe de chercheurs a réussi à détecter le signal émis par “le réseau cosmique”, composé de longs filaments qui relient les amas de galaxie entre-eux.

Nebulosity And Star Cluster In Serpens. Creator: Nasa.
Nebulosity And Star Cluster In Serpens. Creator: Nasa. © Getty / Heritage Images / Contributeur

Le radiotélescope LOFAR vient pour la première fois de mesurer un flux magnétique reliant deux amas de galaxies. D'un côté « Abell 3339 »  avec ses dizaines de milliers de galaxies et  d’un  autre « Abell 0401 » à 10 million d’années-lumière du premier. Des chercheurs démontrent qu’entre ces  deux monstres cosmiques il existe une connexion, un fin filament de matières relativistes  et que nous sommes capable de le détecter. Avec  Chiara Ferrari,  astronome à l’Observatoire de la Côte d’Azur et  directrice de SKA France, un consortium international dont le CNRS est associé pour les recherches en onde Radio. Elle est  co-auteur de cette découverte parue dans la revue Science… 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.