Des paléontologues britanniques identifient des tissus mous cérébraux dans un petit bout de crâne de dinosaure datant d'environ 133 millions d'années

Crâne de Psittacosaurus
Crâne de Psittacosaurus © Getty / De Agostini Picture Library

Au départ, c'est un gros caillou rougeâtre retrouvé par un collectionneur amateur sur une plage du sud-est de l'Angleterre, en 2004. 12 ans plus tard, c'est une découverte scientifique majeure : des paléontologues de l'Université de Cambridge identifient des tissus mous cérébraux (méninges, matière grise), mais aussi des vaisseaux de sanguins et des brins de collagène d'un dinosaure datant du Crétacé inférieur (quelque 133 millions d'années). Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue Geological society of London. Pour commenter cette prouesse technique, Pierre Guériau, chercheur en paléontologie au Synchrotron Soleil sur le plateau de Saclay et au laboratoire Ipanema, est l’invité de la Une de la science.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.