En plein cœur de la forêt amazonienne en Equateur, des fourmis façonnent des parcelles uniquement composées de l’arbre qui les accueillent.

Fourmi
Fourmi © Getty / Danlie Cheng / EyeEm

Ces fourmis dites « mutualistes» débarrassent leur hôte de toutes intrusions en échange du gîte et du couvert, favorisant ainsi la croissance des jeunes pousses ainsi que leur implantation.

Les résultats de cette étude, une des rares en milieu naturel sur une aussi longue période, permettent de mieux comprendre la dynamique de la forêt amazonienne. Mais aussi, l'évolution d'une relation de mutualisme entre deux organismes.

Pour nous en parler nous avons en direct de l’Equateur, Olivier Dangles chercheur à l’Institut de Recherche pour le Développement. Une chronique réalisée en partenariat avec le magazine reporterre.net, le quotidien de l'écologie .

Les invités

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.