Une nouvelle étude d'une équipe internationale de chercheurs a montré que la sécheresse était la principale cause du retrait des glaciers de l’archipel des Kerguelen.

Halo de soleil au-dessus des îles Kerguelen
Halo de soleil au-dessus des îles Kerguelen © Getty / Kim Westerskov

Les glaciers situés en bordure des régions de climat polaire sont extrêmement sensibles au changement climatique. Au cours des dernières décennies, leur disparition en raison du changement climatique, à fortement contribué à l’élévation du niveau de la mer. Mais la hausse des températures n’est pas la seule en cause !

Dans une étude parue le 1er septembre dans la revue Scientific Reports, une équipe internationale de chercheurs a montré que la sécheresse était la principale cause du retrait des glaciers de l’archipel des Kerguelen. Pour nous en parler, nous recevons le premier auteur de cette étude, Vincent Favier, physicien adjoint au Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement.

Au-delà d'une meilleure compréhension des déplacements des masses d'airs dans cette région, ces résultats démontrent qu’il faut prendre plus en compte les changements de précipitations dans les modèles climatiques. Car l'absence ou l'augmentation des précipitations dans certaines régions du monde pourraient avoir des effets économiques et sanitaires catastrophiques.

Les invités

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.