En cherchant dans les plus vieilles glaces des Alpes, une équipe de chercheurs vient de découvrir une pollution importante au plomb et à l’antimoine pendant l’Empire romain.

Roman Lead Water-Pipe With Inscription
Roman Lead Water-Pipe With Inscription © Getty / Heritage Images / Contributeur

En analysant les glaces du col du Dôme, une équipe de chercheurs montre aujourd'hui que pendant l'essor romain, il y a 2 000 ans, l’Europe a connu une forte pollution atmosphérique au plomb et à l’antimoine. Des niveaux comparables aux pollutions dues à l’essence au plomb dans les années 70 du siècle dernier. 

Avec Michel Legrand chimiste de l'environnement et directeur de recherche pour le CNRS

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.