Des chercheurs viennent d'identifier un marqueur du VIH Sida, qui permet de distinguer les cellules saines des "cellules réservoirs", où il se cache.

Des chercheurs viennent d'identifier un marqueur du VIH Sida, qui permet de distinguer les cellules saines des "cellules réservoirs", où il se cache.
Des chercheurs viennent d'identifier un marqueur du VIH Sida, qui permet de distinguer les cellules saines des "cellules réservoirs", où il se cache. © Getty / SMC Images

Le virus du sida a pour particularité de se cacher dans des cellules, de se faire invisible, « dormant », dit-on aussi. Mais la découverte d'une équipe de chercheurs du CNRS, de l'Université de Montpellier, de l'Inserm, de l'Institut Pasteur, de l'hôpital Henri-Mondor AP-HP de Créteil, de l'hôpital Gui de Chauliac (CHU de Montpellier) et du VRI (Institut de recherche vaccinale) pourrait bien atteindre sa discrétion.

Ils ont mis au jour un marqueur (une protéine), qui permet de distinguer les "cellules réservoirs", infectées par le VIH, des cellules saines. Ces résultats ont été publiés dans Nature ce mercredi 15 mars.

Monsef Benkirane, co-auteur de cette étude et directeur de l’Institut de génétique humaine du CNRS et de l'université de Montpellier revient sur cette longue traque du virus dormant.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.