Lancé il y a 3 ans le double télescope Gaïa de l'ESA rend publiques ses premières données : 1,15 milliard d'étoiles répertoriées avec précision en 18 mois de collecte.

Scène de nuit de la voie lactée
Scène de nuit de la voie lactée © Getty / bjdlzx

En moin de deux jours, les serveurs de l'ESA ont enregistré plus de 15 000 téléchargements de la part des scientifiques du monde entier. C'est la preuve selon François Mignard, chercheur à l'observatoire de côte d'Azur et membre de l’équipe scientifique de Gaia, de l'attrait scientifique que représente cette première vague de données. En moins de 18 mois les 450 chercheurs ont traité et analysé en continu les images de Gaia pour produire une carte du ciel d'une précision sans pareille.

La position exactede 1,15 milliard d'étoiles, dont 400 millions totalement nouvelles est désormais disponible à toute la communauté scientifique et pour 200 millions d'entre-elles Gaïa a permis de déduire également la vitesse et la distance par rapport au soleil.

D'ici 2017, ces trois informations clefs (position, distance et vitesse) devraient être disponibles pour l'ensemble des étoiles. Un inventaire précieux et nouveau qui nourrira les recherches dans de nombreux domaines, de l'étude des astéroïdes en passant par celle du système solaire et pourquoi pas la recherche de matière noire.

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.