Un nano médicament, qui a fait ses preuves chez l’animal, pourrait peut-être offrir une alternative à la morphine chez l’humain.

Une piqûre d'analgésique
Une piqûre d'analgésique © Getty / boonchai wedmakawand

La molécule antidouleur  qui, si elle tient ses promesses chez l’homme,  pourrait peut-être faire baisser le nombre de prescriptions de médicaments morphiniques est une nano molécule.  Le détail a son importance parce que c’est justement le fait qu’il s’agisse d’une nano molécule qui lui donne son efficacité antidouleur. Les chercheurs français qui ont travaillé à partir de substances naturellement produites par notre corps pour atténuer la douleur publient leurs résultats dans la revue  Science Advances.  Avec Patrick Couvreur, un des co-auteurs de l’étude. Il est Professeur à l'Université Paris Saclay, membre de l’Académie des sciences

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.