Quatre chevaliers vont traverser les Alpes en armure. MarchAlp est un événement original d'archéologie expérimentale qui aura lieu les 6 et 7 juillet prochain .

Chevalier en arme
Chevalier en arme © https://shft.cl/2g174k7d2

MarchAlp est un projet un peu fou d'archéologie expérimentale qui fait revivre en condition réelle la traversée des Alpes effectuée par François 1er et son armée en 1515. À cette époque, le roi a peur d’une embuscade suisse et arpente les montagnes en “harnois” c’est-à-dire avec plusieurs dizaines de kilos de mailles et de cuirs sur le corps.

Avec Stéphane Gal, historien à l’Université Grenoble Alpes et Chercheur CNRS au Labex ITEM (innovation en territoire de montagne) qui se prépare à être chevalier pour cette expédition.

Mais comment est venue cette idée ? 

"L'idée est venue parce que je travaille depuis longtemps sur les sociétés en guerre au XVIème siècle et sur la montagne. Et je suis tombé sur une lettre de François 1er à sa mère en août 1515. Il franchit les Alpes pour aller se battre à Marignan. Dans sa lettre, il explique qu'il porte son armure en montagne. [...]"

Mais face à cette lettre et quelques incompréhensibles, "l'historien retourne les mots, interroge les images. Et il arrive à certaines limites, d'où l'intérêt de l'archéologie expérimentale". Pour Stéphane Gal, il s'agit de dépasser ces limites traditionnelles dans le travail de l'historien, pour essayer d'expérimenter, et d'arriver à en retirer des informations pour comprendre l'époque. 

Et les armures ? 

"Les armures font un poids très variable, selon la taille de l'individu, selon la qualité de son équipement."

On a des armures complètes de chevalier, c'est-à-dire l'exosquelette métallique et la côté de maille qui peuvent peser jusqu'à 40 kilos. 

Stéphane Gal explique également que "les armures plus légères à pied, qui vont faire 15-20 kilos, parfois même beaucoup moins". 

On a eu recours à un spécialiste pour fabriquer des armures comme celles qu'on portait en 1515

Stéphane Gal explique avoir au moins deux armures pour traverser les Alpes : l'une "type d'armure de cavalier, donc une armure complète avec les jambes prises dans un vêtement de métal" et l'autre "type armure d'homme à pied avec les jambes qui ne sont pas prises, ce qui permet de marcher plus aisément." 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.