Une drôle de molécule rend les larves de mouches asymétriques...

Mouches
Mouches © Getty / Antagain

Les brisures de symétrie font partie du vivant et pourtant les biologistes ont beaucoup de mal à comprendre d'où elles viennent. Une équipe française vient de faire un grand pas dans ce sens et a réussi à rendre des mouches artificiellement asymétriques. avec Stéphane NOSELLI l’auteur de ces travaux. Il est généticien, directeur de recherche de classe exceptionnelle  CNRS et directeur de l'institut de Biologie Valrose à Nice.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.