Les équipes de Svante Pääbo de l'Institut Max Planck sont à l’origine de la découverte de fragments d'os issus du squelette d’une jeune fille dont le père était denisovien et la mère néandertalienne…

Fragments d'os de Denisova 11
Fragments d'os de Denisova 11 © Radio France / : THOMAS HIGHAM, UNIVERSITY OF OXFORD

Pourquoi la découverte de fragments d'os de cette adolescente issus directement de deux groupes d’humains différents est-elle si sensationnelle ? Qu’est-ce qu’elle change de notre vision de l’évolution de notre lignée ?  Selon Svante Paabo, les hybridations étaient fréquentes et les hybridations ont aussi existé entre Sapiens et Denisoviens, on le sait grâce à notre ADN…

Axel Villard reçoit pour en parler Jean-Jacques Hublin, paléontologue à l’institut Max Planck en Allemagne ; ce sont ses collègues de Leipzig, les équipes de Svante Paabo qui sont à l’origine de la  découverte de cette petite métisse d'origine denisovienne et néandertalienne … 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.