Une équipe franco-britannique vient de découvrir que les termitières, véritables merveilles d’architecture, étaient encore plus complexes qu’on ne l’imaginait.

Une termitière
Une termitière © Getty / Wolfgang Kaehler / Contributeur

L'étude au rayon X de plusieurs nids de termites venus d’Afrique vient d’être publiée dans la revue Science Advances   Il a été  mis en évidence l’existence  d'un système secondaire de cavités dans la termitière, une sorte de réseau de canalisations inconnu  des scientifiques et bien plus petit que l’animal lui même. Avec Christian Jost, l'un des auteurs de l'étude . Il est  enseignant-chercheur à Toulouse à  l’université Paul Sabatier et au Centre de recherche pour la cognition animale.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.