Une équipe de recherche française montre qu'une molécule contenue dans le clitocybe inversé, un champignon comestible mais sans aucun goût pourrait être efficace contre les maladie génétiques rares.

Clitocybes inversés
Clitocybes inversés © Getty

Discussion avec Fabrice Lejeune chercheur INSERM pour l'unité CNRS mécanismes de la tumorigenese et thérapies ciblées de Lille. Une étude parue aujourd'hui dans la revue Plos.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.