André Manoukian nous raconte cette époque où l'industrie du disque était dirigée par des jazzmen et nous dresse notamment le portrait d'Ahmet Ertegun.

Ahmet Ertegun
Ahmet Ertegun © radio-france
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.