Comme la Premier League a repris ce week-end, je vais vous parler de Leeds United, un club promo qui se distingue par un soutien populaire très marqué, essentiellement dans le Nord de l’Angleterre. Cet engouement se traduit par la sortie fréquente de chansons à la gloire du club, qui sont souvent d’excellente qualité.

Des supporters de Leeds United Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre, le 3 janvier 2010.
Des supporters de Leeds United Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre, le 3 janvier 2010. © AFP / Paul Ellis

Il y a sept ans, je rédigeais un livre sur les liens entre le football et la musique et durant cette période j’ai écouté plusieurs centaines de morceaux consacrés au ballon rond. Pour être honnête, la grande majorité d’entre eux se sont révélés inintéressants, voire proprement inécoutables. Mais parfois je suis tombé sur des petits joyaux. Une dizaine de chansons, que, encore aujourd’hui, je prends du plaisir à écouter.

Et étonnamment, deux d’entre elles évoquent Leeds United. Le plus récent de ces deux titres a été signé par une Américaine, Amanda Palmer, une ancienne pianiste punk reconverti dans le cabaret décadent. En 2008, elle a composé un single intitulé… Leeds United.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ce titre a été inspiré par Ricky Wilson, le chanteur du groupe de rock anglais Kaiser Chiefs, qui avait offert à Amanda Palmer, un maillot de Leeds United. La chanteuse a porté cette tunique en concert, un peu comme un porte-bonheur, avant de l’égarer, ce qui a suscité chez elle une déception terrible, qu’elle a racontée en musique dans le morceau que l’on vient d’écouter. 

Dans le refrain, Amanda Palmer clame qu’elle est « so excited » quand elle pense à Leeds United. Le club est également célébré à travers ses supporters, qui sont présents en nombre dans le clip accompagnant cette chanson. Une vidéo d’ailleurs très réussie, influencée par David Lynch, que j’encourage tous nos auditeurs à le regarder.

L'autre chanson dont je voulais vous parler s’appelle « Strachan », elle date de 1997 et elle est l’œuvre d’un groupe de rock irlandais aujourd’hui disparu, The Hitchers. Ce titre met en scène une discussion agitée entre un fan de Leeds et sa copine, qui se sent délaissée tandis que lui regarde à la télévision un match de son équipe favorite. Les paroles alternent entre le récit de cette querelle et le compte rendu de la rencontre qui se joue en même temps, où brille Gordan Strachan, un opiniâtre milieu écossais qui évoluait à Leeds au début des années 1990, et qui a donc donné son nom à ce morceau. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

On ne dirait pas, comme ça, mais cette chanson est selon moi la meilleure jamais composée sur le foot. Notamment en raison paroles que l’on vient d’entendre qui retranscrivent le dialogue entre le héros de la chanson et sa copine. Pour les non anglophones, je propose une traduction. La copine demande : « eh bonhomme, qu’est-ce que tu regardes à la télé là ? ». Lui montrant le match de Leeds United répond : « C’est un programme sur l’art chérie ». 

Elle réplique : « Ça c’est un programme sur l’art ? Tu te moques de moi !». Lui conclue : « Non chérie, je t’assure, c’est un programme sur l’art ». Notre héros considère en effet que Gordon Strachan, qu’il voit à l’écran, est un véritable artiste. Cet échange a priori anodin soulève une problématique essentielle : la place du football dans nos sociétés. 

Peut-on considérer ce sport comme un art, tout au moins comme une culture à part entière, considérant son histoire, ses valeurs et ses codes ? En France, la question fait encore l’objet de débats. Mais elle ne se pose pas pour les supporters de Leeds United.