AC/DC a sorti avant-hier son dix-septième album studio, "Power Up". De nombreux tubes de ce groupe culte de hard rock sont diffusés avant des compétitions pour faire monter l'ambiance en tribune. Un rituel qui fonctionne (presque) toujours.

Le groupe AC/DC en concert pour leur tournée "Black Ice World" au Rogers Centre le 7 novembre 2008 à Toronto, Canada.
Le groupe AC/DC en concert pour leur tournée "Black Ice World" au Rogers Centre le 7 novembre 2008 à Toronto, Canada. © Getty / Arthur Mola / WireImage

Depuis sa création en Australie, en 1973, AC/DC a développé un lien très fort avec le sport de haut niveau. Car ce groupe s’est d’emblée spécialisé dans des morceaux qui débutent par des riffs de guitares énervés et accrocheurs, soit la formule idéale pour chauffer un public avant une compétition. Ainsi par exemple le titre Thunderstruck, qui date de 1990, est programmé avant chaque rencontre à domicile des Bolts, la franchise de hockey sur glace de Tampa, en Californie. 

Sur Internet, on peut voir que leurs supporters des Bolts sont électrisés dès que les premières notes de cette chanson résonnent.

Y a-t-il d’autres titres d’AC/DC qui sont utilisés pour mobiliser les fans ? 

Oui, on peut citer Highway to Hell, un des plus célèbres tubes du groupe, sorti en 1979. 

"Highway to hell", ça signifie “L’autoroute vers l’enfer”. Cette chanson donne vraiment envie à un public de s’enthousiasmer ?

En fait Highway to hell est souvent diffusé avant des matches couperet de sports collectifs, justement pour signifier à l’équipe visiteuse qu’elle va vivre… un enfer. On a donc pu l’entendre ces dernières années à la BayArena, le stade de l’équipe de foot de Leverkusen, aussi bien qu’à la Trocardière, une salle omnisports à Nantes. Mais il est vrai que le recours à cette chanson peut se révéler néfaste dans le cadre d’un sport individuel.

C’est-à-dire ?

En 2015, j’avais interviewé, Thomas Morgenstern, un champion de saut à ski autrichien. Il m’avait raconté que, trois ans plus tôt, alors qu’il s’était sur le point de s’élancer depuis le tremplin de Vikersund, en Norvège, il avait soudain pris peur en entendant à la sono Highway to Hell, ce qu’il avait perçu comme un mauvais présage… Morgenstern aurait d’ailleurs sans doute ressenti la même chose s’il avait entendu ce jour-là… Hell Bells.

"Hells Bells", soit "les cloches de l’enfer ". Là, encore on n’imagine pas forcément des spectateurs trépigner d’allégresse en écoutant une chanson avec un titre pareil…

Les premières notes de titre de 1980 sonnent comme les prémices d’un formidable ouragan à venir. C’est pourquoi le club de rugby de Toulon, depuis 2008, lance Hells Bells, au moment de l’entrée des joueurs sur le terrain. 

D’ailleurs, en mars dernier, Louis Carbonel, l’actuel demi-d’ouverture de Toulon, confiait à l’Equipe avoir été très impressionné par ce rituel lorsqu’il assistait en tribune, dans sa jeunesse, aux matches de l’équipe première. Je cite : 

Hells Bells me foutait des frissons. » 

Et cette chanson connaît également un franc succès aux Etats-Unis dans des enceintes dédiées au football américain ou au base-ball.

Donc, pour résumer, vous êtes favorable à la diffusion massive de chansons d’AC/DC avant des matches de sports collectifs ?

Complètement. Et j’ajouterais, à destination de nos auditeurs, que ces morceaux sont un excellent antidote à la morosité ambiante.

Programmation musicale
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.