Je vais vous parler de Renaud, âgé de 68 ans, que j’admire depuis que j’ai assisté à l’un de ses concerts, au Palais des Sports de Besançon, en 1995. Ces dernières semaines, je désespère de ne pas pouvoir visiter l’exposition qui lui est consacrée jusqu’en mai à la Philharmonie de Paris, qui est pour l’heure fermée.

L’auteur-compositeur-interprète Renaud, en 1984.
L’auteur-compositeur-interprète Renaud, en 1984. © Getty / DENIZE Alain / Sygma

Renaud mordu de football, comme l’illustre une de ses chansons, absolument géniale, de 1981 : J'ai raté Télé-Foot.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pourquoi ce morceau est-il « absolument génial » selon vous ?

En raison d’un passage précis des paroles que l’on vient d’entendre. Une phrase prononcée par Dominique, qui était alors la compagne de Renaud et qui lui lance : « Grouille-toi sinon tu vas rater Pierre Cangioni et Stopyra ». 

Pierre Cangioni était évidemment le présentateur à l’époque de l’émission Téléfoot sur TF1 ; quant à Stopyra, c’était l'attaquant du glorieux FC Sochaux-Montbéliard. En prononçant cette phrase, Dominique révèle à quel point Renaud est dingue de foot : il n’envisage pas de passer un week-end sans regarder un résumé d’un match de Sochaux.

Je suis désolé d’insister mais en quoi est-ce « absolument génial » ?

Parce que c’est novateur. Cette phase a été prononcée à une période où le football était généralement considéré par les élites comme une activité sans intérêt, drainait dans son sillage des hooligans écervelés. Peu de chanteurs français se risquaient alors à afficher leur intérêt pour ce sport.

Peut-on en déduire que Renaud avait une vision un peu idéalisée du foot?

Non, écoutez justement ce qu’il dit des hooligans dans son tube Miss Maggie en 1985 :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

A-t-il pointé d’autres dérives du foot dans ses chansons ?

Oui, en 1994, dans A la belle de Mai, il avait décrit, en patois marseillais, les méthodes pas toujours reluisantes de Bernard Tapie à l’Olympique de Marseille.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Et Renaud lui-même, est-il supporter d’un club en particulier ?

Il a été un temps fan de l’OM, puis du RC Lens, qu’il a commencé à encourager au moment où il tournait le film Germinal, de Claude Berri. Plus tard, il a supporté Arles Avignon, parce qu’il possède une maison dans le Vaucluse. 

Et puis il y a un mois, l’émission le 6-8 de la RTBF, la radio télévision publique belge, a déterré une archive incroyable, qui date de 1986, dans laquelle Renaud chante un hymne de sa composition à la gloire d’Anderlecht.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

C’est à la fois touchant et un peu déroutant, un chanteur qui clame son amour pour différents clubs en fonction des époques…

Certes, mais les amoureux de Renaud, comme moi, lui pardonnent tout, c’est d’ailleurs comme ça qu’on se reconnaît entre nous. En conclusion, je me permets de lui lancer ce message : « Salut l’Aminche, quand est-ce tu pointes à l’Equipe pour faire une interview ? On parlera Pierre Cangioni et Stopyra, je suis sûr que ça te plaira ».

Thèmes associés