Dans l'affaire des sabotages de lignes TGV en 2008, le parquet a demandé il y a trois semaines le renvoi en correctionnelle de Julien Coupat, le leader présumé du « groupe de Tarnac », mais aussi de sa compagne et de son ex-petite amie, pour terrorisme.

C’est dans ce contexte que Caroline Cartier s’est rendue à Tarnac, sept ans après les faits.

Elle y a rencontré Dominique, Corrézienne pure souche, pour laquelle les jeunes secouent Tarnac de façon positive, et la revivifient. La résistance du groupe de Tarnac ? Dominique y aurait sans doute participé si elle avait trente ans de moins.

Sabotages SNCF : Tarnac bouclé par la gendarmerie
Sabotages SNCF : Tarnac bouclé par la gendarmerie © Vincent Moulin
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.