Nouvelle étape au port de Calais, dans le Nord de la Frane, pour évoquer la situation très critique. Une situation qualifiée d'« explosive » disent les associations, pour les migrants en transit qui veulent traverser la Manche et rejoindre l’Angleterre.

En moyenne, ces migrants campent depuis 75 jours dans la ville, ont vécu une odyssée de 952 jours et déboursé plus de 3.000 euros avant d’arriver sous les bâches des camps de fortune de Calais. Caroline Cartier leur a tendu son micro.

"La frontière tue" est-il écrit sur un panneau, posé sur un abri improvisé par des migrants à Calais
"La frontière tue" est-il écrit sur un panneau, posé sur un abri improvisé par des migrants à Calais © MaxPPP
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.