Décision demain à Roanne dans l'affaire de cinq militants de la CGT qui avaient refusé de se soumettre au prélèvement de leur empreinte ADN après une manifestation .

extraction ADN
extraction ADN © Radio France / CIMMYT

En novembre 2012, ils avaient été reconnus coupables par la cour d'appel de Lyon de "dégradations en réunion", pour avoir inscrit des tags sur la voie publique, notamment "casse-toi pov' con", en marge d'une manifestation contre la réforme des retraites en 2010. Dispensés de peine, les cinq militants avaient cependant été convoqués par la police et la gendarmerie pour être inscrits au fichier national automatisé des empreintes génétiques, ce qu'ils avaient refusé.

Avec l'ADN, seront nous bientôt tous fichés ? Caroline Cartier soulève cette question épineuse avec Mireille et Joachim à L'isle sur la Sorgue dans le Vaucluse.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.