La vie est un je, oui, mais elle a besoin des autres pour se conjuguer. Et nous, nous avons besoin de Jean Rochefort, de sa drôlerie désespérée pour égayer cette fin d’année. La semaine dernière, l’octogénaire toujours vert se souvenait du choc de la Libération, de ces femmes tondues conspuées par la foule et qu’il n’a jamais oubliées…

Il nous parlait aussi du jeu, et de sa promotion du Conservatoire, les Marielle et Belmondo, ces fous magnifiques avec lesquels il a démarré au théâtre.

Ce soir, Jean ROCHEFORT revient sur ces réalisateurs qui lui ont fait aimer le cinéma, cet endroit où la vie est en couleur, il nous parle aussi de son virus des canassons, de sa moustache qui est bien plus qu’un ornement pileux et du club très fermé de l’Hôtel Regina…Daphné Roulier.

Jean Rochefort
Jean Rochefort © MaxPPP
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.