Edouard Baer
Edouard Baer © MaxPPP

Rediffusion du 18 avril 2015

La vie est un jeu. Alors jouons ! Si je vous dis … Il apporte de la gaieté partout où il passe… Il rit pour ne pas sombrer avec la dégaine d’un dandy tombé du nid. A 13 ans, il rêvait de faire de la politique. La verve des tribuns ne l’a pas intronisé chef de parti, mais chef de bande… Il danse la Bostella et a longtemps dragué les filles de chez Castel avant que la renommée ne se jette sur lui…

Comme Jean Rochefort , il cultive le sens de l’absurde. Sa verve et son bagou l’ont rendu célèbre. Il les a lâché sans muselière dans les médias mais c’est au cinéma et sur les planches que ces impros jubilatoires explosent … Autant vous dire qu’il est complétement secoué, telle une bouteille de Perrier d’où jaillirait le verbe … Il joue comme il est, il est comme il joue : si on devait le classer, ce serait en dehors de l’étagère. On peut juste dire qu’il est de la famille des « cyclothymiques comiques » mi baroque mi dada. Son angoisse est égale à sa puissance comique. Il est vraiment travailleur et faussement désinvolte. Il aime le bancal, le décadré, l’imperfection et cherche l’accident … réglé au millimètre. Il a la folie … douce et réinvente sans cesse les règles du JE. Il est toujours en pétard mais jamais de mauvaise humeur. Bref, il est irrésistible… d’ailleurs, personne ne lui résiste…Daphné Roulier.

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.