Cette semaine, la parole est à une romancière post-punk mais éternellement rock, féministe pro-sexe à l’écriture méchamment virile… Mais ne vous y trompez pas, l’insoumise est d’une douce brutalité : violée à 17 ans, prostituée à 22, elle sera surexposée à 26 après une déflagration… Son entrée par effraction dans le monde feutré des lettres avec un best-seller aussi énervé que mal élevé lui vaudra une belle odeur de fagot et une réputation de scandaleuse avant que l’on ne s’avise que cette Courtney Love publiée n’est pas un produit jetable. Encore moins périssable, n’en déplaise aux gardiens des bonnes mœurs. Mais un auteur majeur, remonté à bloc, aussi dark que Darc, du Balzac au vitriol, tendance « destroy ». Aujourd’hui, cette King Kong girl, fragile comme un roc, nous livre une comédie inhumaine en milieu hostile, à l’ère de Facebook et des illusions paumées…

Daphné Roulier

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.