karl Lagerfeld
karl Lagerfeld © corbis

La vie est un Je, certes, mais elle a besoin des autres pour se conjuguer. Fusse en 4 langues. L’Homme du jour se définit comme un « tueur à gages » qui vit et rêve en multilingue. Mercenaire et polyglotte donc, il est aussi connu que Charlie Chaplin, autant pour son savoir-faire que pour son faire-savoir. Cet érudit, déguisé en couturier, a un art consommé de l’image et de la com’ 2.0. A la fois star globale et œuvre d’art, il n’a d’autre moral que le travail, d’autre amour que son birman, une volonté de fer dans des mitaines en cuir, un débit stroboscopique, des manières exquises, il n’accorde aucun crédit au passé et s’ancre dans l’instant pour ne pas rater le suivant, où qu’il soit… Du reste, l’instant, il le devance. Ce buvard à tendances a toujours un coup d’avance, c’est d’ailleurs à cela qu’on le reconnaît…Daphné Roulier.

«Je vis très bien avec moi-même et ça c’est le comble du luxe» Karl Lagerfeld . Aujourd’hui, je vis avec moi-même. Je me vois toujours à côté de moi, donc je suis toujours à deux avec l’un qui se moque de l’autre. Qui est lucide. Karl Lagerfeld__

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.