Stéphane de Groodt
Stéphane de Groodt © Augustin Détienne - Canal +

Rediffusion du 11 avril 2015

Comme vous le savez – ou, si vous ne le savez pas, sachez que vous allez le savoir -, notre invité vient d’un pays - pas si plat – puisque l’on y passe son temps à se gondoler, en jouant à la pétanque avec des boules carrées, si, si, des boules carrément barrées ! Car le belge tient toujours à s’assurer que ça ne tourne pas rond. Et il le concède volontiers : « il n’a pas toutes les frites dans le même sachet ». Un pays cubique donc, où l’on fait l’humour, pas la gueule… Où l’on préconise la grève du sexe pour inciter ses politiques à se rabibocher, et plus si affinités. Où l’on manifeste en slip par moins zéro pour marquer le coup, et celui d’après. Où le PPDA local annonce en grande pompe … funèbre, la scission du pays au journal de 20h : la bonne blague ! Où la situation est désespérée mais jamais grave : 540 jours de vacances de pouvoir, c’est mieux que l’après-Saddam Hussein en Irak, une occasion, une de plus, de fêter à la bière, une fois, son entrée dans le Guinness Book des Records… Vous l’aurez compris, notre invité vient d’un asile de flou. Lui-même n’est pas très net ! Pas étonnant qu’il soit toujours chaud comme une baraque à frites !Daphné Roulier.

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.