denis robert
denis robert ©
denis robert
denis robert ©

La Vie est un Je, et quand ce Je là accuse, ça lui coûte 10 ans de sa vie. 10 ans de procès, de menaces, d’huissiers, de discrédit. Sa descente aux affaires a transformé le justicier en justiciable : il sera poursuivi, saisi, écouté, espionné, sali. On mettra en doute la qualité de son travail, on le traitera d’obsessionnel, de conspirationniste, et c’est vrai que son jusqu’au-boutisme tient autant d’Al PACINO dans Révélations que du David VINCENT des Envahisseurs. Pourquoi diable un homme seul s’attaque à mains nues à la world company Clearstream, la banque des banques, « la boîte noire » de la finance internationale ? Pensait-il vraiment pouvoir faire trembler les pontes de la métafinance ? Devenir un héros comme Edward SNOWDEN ou Bradley MANNING ? Après 10 ans passés entre Kafka et Orwell, la justice validera finalement le sérieux de son enquête. Une victoire. Suivie d’une autre, sa réhabilitation sur grand écran… « L’Enquête », en salle actuellement, raconte son histoire, l’histoire d’un journaliste sévèrement burné pour qui la vérité est un combat. Daphné Roulier.

denis robert
denis robert © Radio France

Les invités

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.