La Vie est un Je, oui, et celui qui me fait face ce soir, derrière ses lunettes teintées, la conjugue en mode combat. Pas étonnant : sa vie est un ring. Elevé à coups de cocards, il a grandi comme il dit « les deux pieds dans la merde » dans un F2 de banlieue, en regardant des « Chiffres et des Lettres » à la télé. La fête du ceinturon, forcément, ça laisse des traces. L’Emission d’Armand JAMMOT, aussi, faut croire. Plutôt que de squatter les cages d’escalier, ce Rimbaud du bitume graffite sa révolte avant de la rapper. Avec son pote du 9.3, ils foncent dans le tas avec des mots qui claquent et qui clashent. Ca tape dure, ça sonne fort et instantanément, c’est le raz-de-marée. Les cités ont leur bande-son. Le hip-hop français est né. Après une quinzaine d’albums, le « jaguarr » avec deux R ne s’est pas limé les crocs. Le pionnier énervé a juste troqué l’or pour des incisives en céramique, et ne réserve plus son magnétisme fauve à la scène ou aux prétoires. Sa voix d’infrabasse grande gueule, il la trimballe au cinéma et depuis peu, à la télé. Partout où il passe, il met le feu. Et nous, on en redemande.

Daphné Roulier

joey starr
joey starr © Radio France

Les invités

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.