L’amour, il y a ceux qui le chantent – comme les amants de West Side Story ou les héros de Jacques Demy -, il y a ceux qui le crient et ceux qui l’écrivent.

Et puis il y a ceux qui le disent, tout simplement, comme Philippe Noiret dans Le Vieux Fusil de Robert Enrico, dont l’ethnopsychiatre Tobie Nathan nous dit pourquoi il a à la fois tout bon et tout faux.

Le Vieux Fusil
Le Vieux Fusil © radio-france

Dans le générique de cet épisode, vous avez pu entendre des extraits des films suivants :

Autant en emporte le vent de Victor Fleming,Guerre et Amour de Woody Allen.

Pour l'instrumental de fin : extrait de la BOF du filmLe Vieux Fusil , une musique de François de Roubaix.

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.