Qu’on s’appelle Erin Brockovich ou l’inspecteur Clouseau, on n’a qu’une idée en tête : faire éclater la vérité. Plus facile à dire qu’à faire comme le découvre Robert Redford au long des Trois Jours du Condor de Sydney Pollack, c’est l’historien Jean-Claude Casanova qui en commente pour nous la séquence finale.

Les Trois Jours du Condor de Sydney Pollack
Les Trois Jours du Condor de Sydney Pollack © radio-france

Dans le générique de cet épisode vous avez pu entendre des extraits des films suivants :

Domicile conjugale de François Truffaut, Attrape moi si tu peux de Steven Spielberg, Potiche de François Ozon__ etLa vérité de Henri-Georges Clouzot.

Pour l'instrumental de fin, extrait de la BOF du film Les Trois Jours du Condor", musique de David Grusin.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les liens

Les éditions Tallandier

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.