La colère, c’est peut-être le plus cinégénique des péchés capitaux, voyez Chaplin dans Le Dictateur qui fait ployer le micro sous le feu de ses paroles. Alors pas étonnant que Maléfique, la méchante sorcière deLa Belle au bois dormant , ait récemment eu droit à un film pour elle toute seule, elle pique des crises comme personne. Faut-il suivre son exemple ? Réponse avec la psychanalyste Claude Halmos.

La Belle au bois dormant de Walt Disney
La Belle au bois dormant de Walt Disney © radio-france

Dans le générique de cet épisode vous avez pu entendre des extraits des films suivants :

Kill Bill de Quentin Tarantino, Domicile conjugal de François Truffaut.

Pour l'instrumental de fin, extrait de la BOF du film La Belle au bois dormant .

Les liens

Les éditions Le Livre de poche

Fayard

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.