Apprendre à ne rien faire, c’est au fond beaucoup de travail. On l’entend bien dans la voix mélancolique de l’Anna Karina de Pierrot le fou.

Alors tournons-nous plutôt vers un fainéant heureux, c’est Alexandre le bienheureux tel que l’imagina Yves Robert et dont l’historien André Rauch va nous parler.

Alexandre le Bienheureux
Alexandre le Bienheureux © radio-france

Dans le générique de cet épisode vous avez pu entendre des extraits des films suivants :

Alexandre le Bienheureux de Yves Robert, Pierrot le fou de Jean-Luc Godard, The Big Lebowski des Frères Cohen.

Pour l'instrumental de fin : extrait de la BOFAlexandre le Bienheureux, musique de Vladimir Cosma.

Les liens

Les éditions Armand Colin

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.