Apprendre à ne rien faire, c’est au fond beaucoup de travail. On l’entend bien dans la voix mélancolique de l’Anna Karina de Pierrot le fou.

Alors tournons-nous plutôt vers un fainéant heureux, c’est Alexandre le bienheureux tel que l’imagina Yves Robert et dont l’historien André Rauch va nous parler.

Alexandre le Bienheureux
Alexandre le Bienheureux © radio-france

Dans le générique de cet épisode vous avez pu entendre des extraits des films suivants :

Alexandre le Bienheureux de Yves Robert, Pierrot le fou de Jean-Luc Godard, The Big Lebowski des Frères Cohen.

Pour l'instrumental de fin : extrait de la BOFAlexandre le Bienheureux, musique de Vladimir Cosma.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les liens

Les éditions Armand Colin

Les invités
  • André RauchProfesseur à l'Université Marc Bloch de Strasbourg
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.