La forêt guyanaise couvre 8 millions d’hectares (95 % du territoire guyannais) et présente une grande diversité de faune et flore : 1600 espèces de grands arbres, 100 espèces de chauve-souris, 800 espèces d’oiseaux.

La conservation et la gestion de ce patrimoine, propriété privée de l’État, est confiée à l’ONF et au Parc amazonien.

Au 1er janvier 2011, 80 personnes, dont 16 ouvriers forestiers prospecteurs, assurent la gestion de 5.5 Mha de forêt tropicale humide, représentant la presque totalité des terrains de l'État en nature de forêt en Guyane, hors zones de droits d'usage et Parc amazonien de Guyane.

En Guyane, l'ONF gère également, seul ou en partenariat, plusieurs réserves naturelles :

  • la réserve naturelle de la Trinité (76.000 ha)
  • la réserve naturelle des Nouragues (105.800 ha) en co-gestion avec l'association Agep et en partenariat avec le CNRS
  • la réserve naturelle du Mont Grand Matoury en co-gestion avec la commune de Matoury (2.229 ha)
  • les réserves biologiques intégrales de Lucifer et Dékou-Dékou (plus de 60 000 ha).

L'ONF assure par ailleurs une mission d'intérêt général sur les terrains du Conservatoire des espaces littoraux et des espaces lacustres.

La préservation du rôle écologique des forêts est un des enjeux essentiels de sa politique de gestion durable.

Elle se décline sous les axes suivants :

  • la conservation de la biodiversité dans toutes ses formes : écosystèmes, habitats, espèces et génétique
  • la conservation du stock de carbone séquestré dans la biomasse forestière et les sols
  • la protection des sols et des milieux aquatiques
  • la conservation en bon état écologique d'écosystèmes forestiers de grande taille, qui constitue une valeur en soi des forêts tropicales humides de Guyane, reconnues au niveau mondial.

L'ONF contribue également à lutter contre l'orpaillage clandestin.

Les liens

Le site de l'Office Nationale des Forêts (ONF) de Guyane, à Cayenne

Les invités
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.