Les Terres australes et antarctiques françaises (Taaf) sont formées par l’archipel de Crozet, l’archipel des Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et, depuis la loi du 21 février 2007, les îles Éparses (Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le canal du Mozambique, et Tromelin au nord de la Réunion).

Depuis leur découverte, ces îles ont connu une histoire marquée par de multiples tentatives de mise en valeur (comme l’élevage du mouton et l’usine baleinière à Kerguelen, la conserverie de langoustes à Saint-Paul), qui toutes échouèrent, quelquefois tragiquement.

Aujourd’hui, les districts subantarctiques n’ont pas de population permanente, mais accueillent selon les bases, de 50 à 100 personnes (scientifiques et personnels techniques), qui y séjournent de six mois à un an. Les îles Éparses accueillent des garnisons militaires et des météorologues, relevés tous les 30 à 45 jours.

Les bases sont desservies par la mer : avec le Marion Dufresne vers les trois districts austraux, et avec l’Astrolabe depuis Hobart en Australie et vers le district antarctique de terre Adélie. Les îles Éparses sont ravitaillées par avion militaire.

Navire polyvalent, le Marion Dufresne assure le transport de passagers, de scientifiques et de touristes sur les Terres Australes, mais c’est également un navire océanographique qui travaille avec l’Institut Paul-Émile Victor.

Patrick Venant, Sous-préfet, Secrétaire Général des TAAF depuis 2009, nous raconte la vie à bord du Marion Dufresne et brosse un portrait de ces îles souvent oubliées, mais d’une beauté exceptionnelle.

Le navire est parti du Port, à la Réunion, le 19 août dernier. Il y reviendra le 14 septembre. Il desservira les archipels de Crozet (dès jeudi matin), puis celui de Kerguelen, et enfin les îles d’Amsterdam et de Saint Paul. Ceci pour assurer, d’une part la relève du personnel, dont les Chefs de district, d’autre part, le ravitaillement en gasoil et en vivres des bases. Il leur apportera aussi le matériel logistique nécessaire aux travaux qui seront faits durant l’été austral.

Les liens

Le site des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF)

Les invités
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.