BICEP ravive les discussions autour des multivers (par Axel Villard-Faure), la formidable vie sexuelle des araignées Argiope keyserlingi (par Cécile Bonneau), et le salon Big Data à Paris (par Sophie Bécherel).

Unique Univers ou Multivers ?

Univers ou multivers ?
Univers ou multivers ? © Radio France / Axel Villard-Faure

Les récentes observations faites par le programme BICEP sur les ondes gravitationnelles ravivent des discussions entre physiciens et théoriciens au sujet des multivers. L'inflation qui serait démontrée aujourd’hui par ces résultats est aussi la clef de voute des théories sur les multivers qui voudraient que notre univers ne soit pas unique, mais un univers parmi une infinité d'autre... Axel vous explique pourquoi ces théories sont pour lui fascinantes ! ET NON CE N’EST PAS UN POISSON D'AVRIL (Quoique).

Ne pas risquer les rencontres inutiles

Argiope keyserlingi
Argiope keyserlingi © radio-france

A première vue, la vie sexuelle des araignées Argiope keyserlingi peut sembler enthousiasmante : les femelles ont deux réceptacles, de chaque côté de leur corps, et les mâles deux pédipalpes pourvus d'organes génitaux - qu'ils n'utilisent pas simultanément.

Sauf que ces organes ne sont pas réutilisables. En effet lors de l'accouplement, les mâles déposent un bouchon sur le réceptacle femelle utilisé. Une sorte de ceinture de chasteté pour éviter la concurrence ! Quant à eux, leur pédipalpe est trop abimé lors de l'accouplement pour pouvoir servir une deuxième fois. En outre, les mâles risquent assez souvent d'être dévorés par les femelles.

D'où l'intérêt de ne pas risquer une rencontre inutile, et de choisir des femelles vierges, ou n'ayant eu qu'un seul partenaire. Et c'est ce qu'ils font ! Des chercheurs allemands et australiens ont montré que les mâles, grâce aux phéromones déposées sur la toile de la femelle, savent reconnaître à distance une femelle vierge à une femelle ayant eu un partenaire, et préfèrent les femelles ayant eu un seul partenaire à celles qui en ont déjà eu deux. En outre, ils ne s'accouplent jamais deux fois avec la même femelle.

Poussant la curiosité encore plus loin, les chercheurs ont voulu voir si les mâles dotés d'un seul pédipalpe utilisable, savaient reconnaître une femelle "compatible", c'est-à-dire, ayant un orifice disponible du même côté que leur pédipalpe fonctionnel. Mais il semblerait que leur capacité de reconnaissance ne soit pas aussi poussée !

Argiope keyserlingi
Argiope keyserlingi © radio-france

Le salon Big Data à Paris

Le salon Big Data ouvre ses portes à Paris les 1er et 2 avril, pour faire le point dans ce domaine sur les technologies et les expérimentations en cours sur le marché. Sophie Bécherel revient sur l’évènement et nous apporte son point de vue.

En savoir +

Un dossier du CNRS sur le sujet.

Retrouvez La tête au carré :

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/11/c2307ded-494a-11e3-b517-782bcb6744eb/640_dossier.jpg" alt="Dossier01" width="640" height="59" />
Dossier01 © cc axel VF / axel Villard Faure

Les liens

Le Blog² Notre blog vient tout juste d'ouvrir et nous en sommes ravi ! Vous y trouverez des voix, des points de vues, des coups de gueules, des femmes et des hommes qui s’expriment librement à propos de science mais pas seulement. Nous avons voulu laisser libre l’expression de chacun des membres de notre belle équipe. Vous pourrez par exemple lire les témoignages de Mathieu Vidard sur le quotidien de l’émission, les délires sonores de Violaine Ballet la réalisatrice, les commentaires éclairés sur l’actualité des sciences de nos chroniqueurs.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.