Un entretien avec Eric Sadin sur les 10 ans de Facebook (par Axel Villard-Faure), un espoir de trouver de la vie sur Europe (par FlorencePorcel), et une pièce de théâtre qui illustre la folie des scientifiques et des artistes (par Christine Siméone).

Facebook, la machine à flatter

10 ans de Facebook
10 ans de Facebook © Radio France

Facebook a 10 ans, déjà, et Axel prend cela avec philosophie. Il a discuté ce week-end avec Eric Sadin, philosophe, essayiste et spécialiste de la vie numérique. Le penseur signe dans les Inrockuptibles une tribune titrée "Facebook, la machine à flatter". En quoi Facebook est-il le reflet des dérives de lagratuité du web ? Y aura-t-il un après Snowden ? Nous faisons le point avec Axel.

Sommes-nous seuls dans l'univers ? Eternelle question.

Edwardsiella andrillae
Edwardsiella andrillae © / http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b4/Edwardsiella_andrillae,_a_New_Specie

Sommes-nous seuls dans l'Univers ou la vie s'est-elle développée ailleurs ?... Éternelle question. Si les multiples missions sur Mars visent à découvrir d'éventuelles bactéries ou des fossiles de vie passée, il se pourrait bien que des créatures vivantes évoluent sur Europe, une des lunes de Jupiter. En tout cas, la découverte d'un écosystème sous les glaces de l'Antarctique va dans ce sens.

La NASA a donc investi dans la construction d'un nouveau robot de forage plus performant pour savoir si la vie sur Europe a pu se développer - et envisager une future mission.

En savoir +

Le magazine officiel de la société díocÈanographie (PDF)

La folie scientifique des chercheurs et des artistes

La pièce "Corps étrangers", est présentée au Théâtre du TempÍe du 17 janvier au 16 février.

"Corps étrangers", présentée au théâtre du tempÍe du 17 janvier au 16 février.
"Corps étrangers", présentée au théâtre du tempÍe du 17 janvier au 16 février. © Radio France

Un docteur En anatomie donc, Hunter, célèbre pour ses dissections en public, jette son dévolu sur le corps d'un géant bossu. Il l'aura cette dépouille, mais au passage il y aura laissé sa raison. Pour le metteur en scène Thibault Rossigneux, cette folie scientifique est commune aux chercheurs et aux artistes. L'anatomiste se pose mille questions : comment, en ce géant, s'articulent chair et os ? A-t-il une âme, est-elle semblable à celle des autres ? Dans ce texte récent, Stéphanie Marchais met en jeu une galerie de personnages odieux ou attachants : science et démence infiltrent le monde, mais le mystère demeure de ce qui fait un homme. Dans un décor inquiétant, un univers de conte, tout se joue avec minutie, sur un sol de terre, avec des éclairages précis et un robot, pour jouer le rôle d'une prostituée. Un humanoïde capable de montrer sa respiration et des émotions. Normalement destiné à la simulation médicale, c'est un cobaye du laboratoire Ilumens. Ici il fait l'actrice,avec un visage projeté sur sa face.

En savoir +

Une interview vidéo de Thibault Rossigneux, metteur en scène.

EN BREF

La formation doctorale Sciences, Arts, Création, Recherche.

Pourquoi Darwin aurait détesté le Texas : un article à lire.

Retrouvez La tête au carré :

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/11/c2307ded-494a-11e3-b517-782bcb6744eb/640_dossier.jpg" alt="Dossier01" width="640" height="59" />
Dossier01 © cc axel VF / axel Villard Faure

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.