Citation

La présence d'oreilles n'est pas une condition nécessaire pour entendre, bien que ce soit la solution la plus polyvalente pour la vie hors de l'eau

Cette phrase extrait d'une récente étude du CNRS concerne cette petit grenouille tropicale. Elle n'a pas de tympan mais entend parfaitement bien par la bouche.

#Cocktail party effect

C'est ce qu'on appelle l'effet cocktail du cerveau ou si vous préférez, l'oreille sélective. Disons qu'il s'agit de comprendre pourquoi dans le brouhaha, typiquement un cocktail où le bruit des verres se mêle à celui des conversations, notre cerveau parvient à se concentrer et à extraire des informations signifiantes . Une chercheuse canadienne a travaillé sur la voix du conjoint. elle voulait savoir si cela pouvait favoriser le processus. Bingo ! c'est oui. on reconnaît bien mieux la voix du ou de la bien-aimé(e) au milieu d'autres. On peut aussi facilement l'ignorer...

Pour parvenir à ce résultat, Ingrid Johnsrude a fait écouter des extraits sonores où la voix du conjoint est mélangée à celle d'une personne inconnue. Il fallait ensuite que les cobayes résument ce qui avait été dit. Eh bien, il y a beaucoup moins d'erreurs quand il s'agit de résumer les propos du conjoint. Si on demande aux quadragénaires et aux quinquagénaires de porter plus attention à une autre voix , ils y parviennent assez bien. En revanche, les séniors ont beaucoup de difficulté à se détacher de la voix de leur moitié.

A ce sujet vous pouvez écouter la pastille de CO3

D'autre pastilles et fictions scientifiques du quotidien sur le site de CO3 avec le Mouv.

#Cyclistes #increvables

De Tom Simpson à Marco Pantani et Laurent Fignon, de nombreux cyclistes professionnels ont perdu la vie prématurément. Ces décès dramatiques ont amené à s’interroger sur les risques à long terme liés à la pratique de haut niveau, du cyclisme sur route en particulier et constituent l’une des demandes fortes de la récente commission sénatoriale de lutte contre le dopage. Pour autant, depuis plus de 20 ans et dans de nombreuses disciplines, plusieurs études ont montré que les sportifs présentaient une durée de vie supérieure à la moyenne.

#Consommation #frigos vs. #iPhone

Peut-être avez-vous entendu parler il y a quelques jours de cette annonce tonitruante . Les appareils "nouvelle technologie" consomment 50% de l'énergie produite à l'échelle mondiale. "Un simple smartphone consommerait plus qu'un frigo", affirme le patron d'un cabinet de conseil en énergie, Mark Mills. Evidemment, l'effet est glaçant, compte tenu de notre appétence pour le monde digital...

Et bien, méfions-nous des uppercuts scientifiques de cet acabit...

"the cloud begins with coa"
"the cloud begins with coa" © Mark P. Mills / Mark P. Mills

En effet, une étude détaillée du rapport de Mark Mills laisse apparaître une utilisation abusive des chiffres entre la consommation du réfrigérateur qu'il jauge à 322 kw/h et par an et celle d'un iphone 361 kwh/an, et la moyenne en utilisation réelle, il y a un canyon.

Pour le frigo, c'est juste. Un modèle américain est évalué de 350 à 450 kwh/an.

Pour le téléphone en revanche, Mills se base sur une utilisation hyper haute à raison de 19 gigaoctets par an... avec notamment le visonnage ed film en streaming, la sollicitation d'antenne 4D, de serveurs pour les applications. Un chercheur australien a fait un autre calcul et arrive à un résultat différent de 7 kwh/h.

Les documents : Mills "the cloud begins with coal"(le .pdf) versus le compte twitter du climatologue de Jon Koomey.

Evénement(s) lié(s)

Participez à la Tête au carré et passez à l'antenne !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.